Les formules magiques d’Ares emploi

Il existe au sein du Groupe Ares, pour l’ensemble de ses entités, un dispositif « emploi » au bénéfice des salariés en insertion. Ce service, que nous appelons « Ares emploi », travaille en collaboration avec les accompagnateurs sociaux et professionnels de chaque structure et en partenariat avec des entreprises à la mise en place d’outils visant à faciliter l’accès à un emploi durable pour les salariés en insertion. En voici quelques exemples :

PMOPMO (Prêt de Main d’Oeuvre à but non lucratif)

- Principe : convention tripartie entre Ares, le salarié et une entreprise d’accueil qui vise à détacher un salarié pendant une période donnée et pour une mission précise. Le salarié continue de bénéficier de l’accompagnement d’Ares pendant la PMO.
- Objectif : la PMO est mise en œuvre dans deux cas précis…
1. Période de pré embauche, qui permet à une entreprise de tester un salarié sur ses compétences (en ne se basant pas seulement sur sa capacité à se vendre en entretien), à moindre risque pour elle. Dans ce cas, il doit y avoir un contrat envisagé, après la PMO.
2. Il arrive de placer des salariés en PMO également lorsque qu’il n’y a pas de contrat à la clé. Cette mise à disposition permet dans ce cas d’acquérir une solide expérience valorisable sur son CV.
- Durée : de 1 mois à 6 mois maximum.
- Pour qui : pour des salariés…
1. Ayant déjà résolu leurs problèmes sociaux qui sont des freins à l’emploi.
2. Ayant déjà acquis certains savoir-être indispensables à la vie en entreprise (parce qu’ils seront détachés seuls, ils doivent pourvoir travailler hors du « cocon » Ares).
3. Ayant validé un projet professionnel à consolider par une expérience.

En 2010, sur tous les salariés sortis qui ont réalisé une PMO/EMT, 80% sont sortis en emplois. En 2011, 38 salariés ont signés des PMO dans des entreprises différentes, 2 ont déjà signé des CDI.

EMTEMT (évaluation en Milieu de Travail)

- Principe : stage de courte durée, c’est un dispositif du Pôle Emploi, sans coût pour l’entreprise d’accueil.
- Objectif : cette période d’immersion en entreprise permet à un salarié de vérifier ses compétences et capacités professionnelles par rapport à un emploi recherché ou de découvrir les conditions d’exercice d’un métier envisagé. Ce stage se clôture par une évaluation formelle par l’entreprise d’accueil et le salarié, qui permet de faire le point sur les compétences acquises et celles à développer (et par conséquent définir les actions de formation à mettre en place).
- Durée : maximum 2 semaines.
- Pour qui : pour des salariés qui souhaitent…
1. Faire le point sur ses savoir-faire ou sur ses aptitudes (mesurer les écarts éventuels entre ses compétences et celles de l’emploi visé).
2. Expérimenter la situation réelle de travail en entreprise.
3. Connaître concrètement un métier ou un type d’entreprise.
4. Démontrer à un employeur ce qu’ils savent faire en pratique.

En conclusion, ce dispositif peut aussi bien être utilisé dans la phase d’élaboration de projet que dans la recherche d’emploi après validation du projet professionnel. Depuis début 2011, 1 seule EMT a été réalisée, mais 4 sont en cours de placement.

Visite1Rencontres métier et visites entreprise

- Principe : faire découvrir de nouveaux métiers à des salariés en élaboration de projet professionnel ou valider un projet professionnel pour ceux qui savent déjà ce qu’ils veulent faire. Cela peut se faire soit sous la forme de rencontres avec des professionnels, souvent au sein d’Ares, soit sous la forme de visites d’entreprises où nos salariés peuvent ainsi interagir directement avec les salariés en exercice et observer concrètement leurs conditions de travail.
- Objectif : élargir le champ des possibles pour les salariés en recherche de projet professionnel, ou confirmer un projet pour ceux qu’ils l’ont déjà défini, en interagissant avec des professionnels du secteur.
- Durée : une demi-journée.
- Pour qui : pour des salariés qui souhaitent…
1. Etre exposé à de nouveaux métiers pour les aider à choisir.
2. Valider un projet professionnel.

En 2011, un partenariat avec le GIM a vu le jour. Nous avons prévu pour le moment 4 visites d’entreprises de la métallurgie et une rencontre métier.
Par ailleurs, une rencontre autour des métiers de la sécurité à été organisée en partenariat avec SERIS, une entreprise spécialisée dans la sécurité, et le CAMAS, un organisme de formation spécialisée dans les métiers de l’aéroportuaire. Sur 10 participants 3 se sont présentés aux tests du CAMAS, 1 a été retenu pour un entretien. 6 souhaitent faire une EMT chez SERIS (4 sont en cours de mises en place, 2 attendent de régler certains problèmes avant de se positionner).