Faire confiance à une structure d’insertion pour développer l’économie circulaire : retour d’expériences de Véronique di Benedetto

 

Véronique di Benedetto, vice présidente France d’Econocom, revient sur la collaboration entre Ares et son entreprise :

Econocom est un acteur du digital en BtoB qui accompagne et met en œuvre la transformation digitale de ses clients. Nous apportons du conseil et des expertises de pointe, nous fournissons les matériels technologiques et assurons leur fonctionnement, nous proposons une palette de services numériques à l’instar des meilleures ESN et nous finançons les projets digitaux dans leur ensemble.

Quelle est votre collaboration avec Ares ?

 Nous travaillons depuis 2012 avec Ateliers Sans Frontières, entité du groupe Ares spécialisée dans la gestion des EEE (équipements électriques et électroniques) usagés pour le réemploi et le recyclage.

Nous leur confions des missions d’inventaire, d’audit, de test, d’effacement certifié de données, de masterisation et de démantèlement solidaire sur nos parcs informatiques en retour de location. Notre objectif est de donner un nouveau cycle d’usage au plus grand nombre de produits en les reconditionnant.

En 2017 ASF est devenu l’un de nos partenaires majeurs : nous leur confions désormais environ 30% de nos volumes français à traiter. En effet, notre collaboration a franchi un palier important l’an dernier, suite au déménagement d’ASF. Leur nouvel entrepôt de 2000 M² a permis des capacités de stockage accrues, un nombre de postes sur les bancs de tests plus importants ainsi qu’un accroissement et une montée en compétences des équipes dédiées à ce projet.

Quelle est votre perception de la prestation d’Ares ?

Nous apprécions particulièrement l’implication de l’équipe d’encadrement de proximité, qui est toujours force de proposition et nous soumet régulièrement des axes d’améliorations dans les processus et la traçabilité des opérations. Par conséquent nous élargissons régulièrement le champ des prestations (l’effacement certifié de données, la mobilité IOS, Android, etc…). Nous leur confions également la préparation des dons d’ordinateurs dans le cadre de notre politique RSE. Ils sont devenus notre site pilote pour toutes les nouvelles solutions que nous souhaitons mettre en œuvre ou tester.

 

Quel est le regard d’Econocom sur l’insertion ?

Il y a 6 ans nous sommes arrivés avec de nombreux clichés en tête sur la réinsertion et l’adéquation possible à nos besoins. Aujourd’hui c’est un paramètre qui est une force, car nous avons des réponses qui associent efficacité et responsabilité. Ils sont performants et innovants, et nous leur faisons entièrement confiance.

Quel rôle tient la mission sociale d’Ares dans votre collaboration ?

Pour le groupe Econocom, la mission sociale d’Ares nous permet de concilier notre préoccupation environnementale (par la gestion des EEE usagés) et notre préoccupation sociale (en s’adressant à un acteur engagé et professionnel). Ares nous aide à répondre à ce double enjeu tout en respectant des impératifs économiques d’efficience.

La relation forte que nous entretenons nous permet ainsi de faire vivre au quotidien nos propres convictions, sur notre responsabilité en tant qu’acteur impliqué dans la société civile et dans le développement d’une économie circulaire.