« Mesurer son Impact Social » vu par Ares

Claire_ConvergencesLors de la 6ème édition du Forum Mondial Convergences du 17-19 septembre, Claire DELANNOY est intervenue sur la question de la mesure de l’impact social des entreprises.

Défini par le mouvement des entrepreneurs sociaux : « L’impact social est constitué de l’ensemble des effets des activités d’une organisation sur son environnement au sens large : ces effets peuvent être négatifs (précarisation des salariés, pollution, etc.) ou positifs (réinsertion de personnes exclues du marché du travail, utilisation exclusive d’énergies vertes, etc.). »

Voilà plusieurs années qu’Ares s’est engagé dans un processus de mesure de son impact social, mobilisant plusieurs directions (Direction du Projet Social, Direction Financière, direction des partenariats,…) avec pour objectifs :

D’Informer

Tout d’abord rendre compte des résultats de nos actions à nos parties prenantes, c’est-à-dire aussi bien aux pouvoirs publics qu’aux clients qui nous confient des prestations mais également aux fondations qui nous soutiennent et valoriser la mission du Groupe – 1 € versé par l’Etat génère 2,5 € pour la collectivité.

De Piloter et Décider

Une démarche qu’Ares cherche constamment à améliorer avec la mise en place d’un nouveau logiciel de suivi de l’action sociale : GDI, qui permettra d’affiner le suivi de nos indicateurs. Une meilleure visibilité de nos résultats nous permet ainsi de piloter notre action sociale en proposant un accompagnement social et professionnel qui répond précisément aux besoins des salariés en parcours tout en restant cohérents avec les objectifs économiques des établissements du Groupe.

Ares mène chaque année une enquête de satisfaction du projet d’Ares auprès de ses salariés permanents et en insertion. Nous avons été soutenus dans cette démarche par l’association Alter Action qui a réalisé le sondage et analyse les résultats assurant ainsi la neutralité nécessaire au bon déroulement d’une action de ce type.

Cette enquête de satisfaction nous permet pour chaque établissement du groupe, de définir un plan d’actions et de prioriser les opérations qui doivent être reproduites ou renforcées.

De Valoriser et Mobiliser

Mesurer son impact social, c’est aussi avoir la possibilité de valoriser le travail réalisé par les équipes de permanents. De communiquer en interne sur la réussite collective du Projet Social. C’est particulièrement vrai pour les permanents qui ne sont pas en contact quotidien avec les salariés en parcours.

Enfin, nous valorisons la progression des salariés en parcours d’insertion au cours de leur passage chez Ares avec la mise en place d’une grille d’évaluation des compétences alignée avec les aptitudes requises par les futurs employeurs (ponctualité, respect des consignes, conscience professionnelle, etc). Cette évaluation, réalisée tous les 3 mois, alimente un contrat d’objectifs à atteindre pour le salarié en insertion et pour l’équipe d’accompagnement.

Claire_Convergences2Autour d’un processus fédérateur

Cette mesure de l’impact social s’est mise en place progressivement chez Ares. Aujourd’hui portée par l’ensemble des permanents, elle n’a pu voir le jour qu’en prenant soin d’impliquer au maximum les équipes dans les différentes phases de sa création (définition des indicateurs, formation du personnel, etc).